Pharmacie Bolly

Article: Comment lutter naturellement contre les acariens ?

Acarien : les risques sur la santé et les solutions pour s’en débarrasser

 

Présents partout dans votre environnement, les acariens sont responsables d’allergies qui peuvent affecter votre quotidien. S’il est impossible de les éliminer complètement, il existe tout de même des solutions pour limiter leur prolifération. Où se cachent-ils et que mangent-ils ? Quelles sont les mesures à mettre en place pour réduire leur nombre dans votre logement ? Nous vous livrons quelques astuces naturelles en matière de lutte anti-acariens.

 

Qu’est-ce qu’un acarien ?

 

Un acarien est un insecte microscopique qui, comme les araignées, appartient à la famille des arachnides. Invisible à l’œil nu, cette minuscule bestiole trouve refuge dans la literie, les rideaux, les tapis, la moquette, le canapé et tous les endroits où la poussière s’accumule. Les acariens sont transportés d’un lieu à un autre d’un simple courant d’air et envahissent ainsi le moindre recoin de votre logement. Ils se nourrissent de peaux mortes, de fragments d’ongles, de poils et autres résidus organiques d’origine humaine ou animale. Pour se développer dans des conditions optimales, ces minuscules créatures ont besoin d’une température comprise entre 25 et 30 degrés et d’un taux d’humidité de 60 à 80 %. C’est pourquoi elles affectionnent tout particulièrement les lits, et spécialement les matelas, qui peuvent contenir jusqu’à 2 millions d’individus.

 

Quels sont les risques pour la santé ?

 

Les allergies aux acariens sont en fait causées par les excréments et les cadavres de ces minuscules insectes. Elles se traduisent le plus souvent par des symptômes respiratoires de type rhinite ou asthme. Les personnes allergiques souffrent le plus souvent d’éternuements, d’écoulement nasal, de larmoiement ou encore de difficultés respiratoires. Parfois, une telle allergie se manifeste par un prurit ou des démangeaisons cutanées telles que de l’eczéma. Elle peut également être responsable de maux de tête, d’une fatigue chronique, de troubles du sommeil ou encore d’une irritabilité. Ces symptômes peuvent être plus ou moins sévères et affecter grandement la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

 

Pourquoi est-il si difficile de s’en débarrasser ?

 

La première raison pour laquelle il est difficile de se débarrasser des acariens est qu’on ne les voit pas à l’œil nu. C’est pourquoi même les logements les plus propres en apparence peuvent en être infestés. De plus, ces insectes microscopiques se reproduisent très rapidement puisqu’une femelle peut pondre jusqu’à 300 œufs par mois. Avec une durée de vie comprise entre 2 et 3 mois, elle peut ainsi donner naissance à 900 larves au cours de son existence. Lorsque le taux d’humidité de votre logement atteint les 85 %, non seulement les acariens se reproduisent plus rapidement mais ils mangent davantage, produisant par conséquent plus de déjections. C’est pourquoi il est encore plus difficile de se débarrasser de ces petits arachnides au sein d’un environnement humide.

 

Quelles sont les méthodes naturelles pour limiter leur présence ?

 

Même s’il est impossible de vivre dans un environnement dépourvu d’allergènes, il est tout de même facile de limiter la présence de ces petits insectes grâce à des méthodes naturelles. Certaines huiles essentielles sont reconnues pour leurs vertus anti-acariens et peuvent ainsi être pulvérisées sur les surfaces textiles qui retiennent la poussière. Les huiles essentielles de clou de girofle, de lavande, de citron, de romarin et d’eucalyptus peuvent ainsi vous aider à assainir votre environnement. Parmi les méthodes naturelles, se trouve également le bicarbonate de soude qui peut être utilisé pur ou dilué sur les surfaces à traiter.

 

Pour réduire les allergies liées à la pollution intérieure, il est conseillé d’éviter d’installer de la moquette, des tapis et des rideaux. De même, préférez investir dans un canapé en cuir ou en simili plutôt qu’en tissu. Pour vos revêtements muraux, remplacez vos tapisseries textiles par un enduit lisse et plat. Il est également important de bien choisir votre matelas, vos oreillers et votre couette puisque votre lit est un lieu privilégié par les allergènes. Par conséquent, tournez-vous vers une literie en microfibre plutôt qu’en duvet. Si vous souhaitez absolument profiter d’une couette en plumes de canard, choisissez un textile traité anti-acariens.

 

Enfin, le ménage est une étape importante pour réduire la quantité d’allergènes dans votre environnement, en particulier dans votre chambre à coucher. Passez l’aspirateur 2 à 3 fois par semaine sur vos tapis et vos meubles en textile, sans oublier de les nettoyer à la vapeur environ une fois par mois. Pensez à laver vos rideaux, vos coussins, votre housse de canapé et vos couvertures aussi régulièrement que possible. Dans la chambre à coucher, il est important de passer votre linge de lit et les peluches de vos enfants à la machine à laver toutes les semaines. Pour profiter d’un air sain et peu propice à la prolifération des insectes allergènes, veillez à aérer vos pièces quotidiennement, à ne pas surchauffer votre logement et à maintenir un taux d’humidité compris entre 30 et 50 %.

 

Lire cet article ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé ou d’une consultation médicale. Prenez toujours contact avec votre médecin ou votre pharmacien.

L’article Comment lutter naturellement contre les acariens ? est apparu en premier sur Création de sites web pour pharmacies – MediaPharma.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Articles récents

La cellulite chez les femmes enceintes

Cellulite : les méthodes pour en venir à bout après une grossesse   Inesthétique et parfois douloureuse, la peau d’orange est un phénomène qui affecte